Jamf Blog
Red and blue boxing gloves clashing over the total cost of ownership for Macs vs PC in the enterprise.
Août 1, 2021 Par Jonathan Locast

Total Cost of Ownership (TCO) : les Mac par rapport aux PC dans l’entreprise

Si le coût initial est plus élevé, comment un Mac peut-il être moins coûteux qu'un PC ? Étudions les chiffres et mettons fin aux mythes concernant les Mac et les PC en entreprise.

En janvier 2020, Microsoft a mis fin à son support approfondi pour Windows 7. Cette date a été un tournant pour les organisations et les millions d'utilisateurs de Windows 7 contraints d'évaluer leurs besoins matériels et logiciels. Si cela avait eu lieu il y a 10 ans, les utilisateurs auraient simplement effectué une mise à jour vers Windows 10. Mais à l'heure où les Mac sont de plus en plus populaires dans les entreprises, c'est peut être le moment idéal pour un changement.

Les Mac ont tellement gagné en popularité auprès des consommateurs et des utilisateurs que les entreprises sont obligées d'en tenir compte pour étudier les avantages, les économies et les résultats éventuels du déploiement d'appareils Apple pour leurs employés. Cette tendance, rendue possible par la consommation de produits informatiques, est portée par de jeunes employés plus à l'aise avec la technologie, qui demandent à utiliser au travail le même matériel informatique que chez eux : Apple.

« Depuis quand peut-on accepter de vivre comme les Jetson à la maison et comme les Pierrafeu au travail ? » s'interroge Fletcher Previn, le PDG d'IBM.

Depuis jamais.

Lorsqu'une entreprise envisage d'offrir des solutions Mac à ses employés, la question du coût se pose inévitablement. « Les Mac, c'est super, mais pour le prix d'un Mac, je peux m'acheter deux PC » est une phrase souvent entendue dans les services informatiques. Cependant, lorsque l'on compare le TCO comprenant les services de base fournis, les logiciels, la gestion et l'assistance, le résultat (surprenant pour certains) est en faveur des Mac par rapport aux PC. Étudions les chiffres et mettons fin aux mythes concernant les Mac et les PC en entreprise.

Satisfaction et productivité des employés

En 2019, et pour la troisième fois, Fletcher Previn est intervenu lors de la JNUC et a partagé des recherches montrant comment les Mac peuvent soutenir la productivité et le succès des employés, ainsi que les améliorations remarquables qu'ils apportent en matière de satisfaction et de rétention des employés.

Une étude menée par IMB a révélé qu'en permettant aux employés de travailler avec les outils de leurs choix, les utilisateurs de macOS dépassaient les attentes de 22 % par rapport à leurs collègues travaillant sur Windows (lors des évaluations de rendement). Soit un taux de recommandation net de 47,5 pour les utilisateurs Mac et de 15 pour les utilisateurs Windows. En plus d'un taux de recommandation net plus élevé, les utilisateurs Mac d'IMB étaient 17 % moins susceptibles de quitter l'entreprise, démontrant le fossé en termes de satisfaction et de productivité des employés.

La préférence pour une marque d'appareils joue un rôle essentiel, mais les employés doivent également avoir l'impression que leurs appareils disposent de tous les outils logiciels nécessaires pour offrir un haut niveau de performance. Les utilisateurs de Mac ont montré que la disponibilité de logiciels tiers au sein d'IBM les rendait plus heureux, ce qui a conduit à de meilleurs résultats. Seulement 5 % des utilisateurs de macOS demandent des logiciels supplémentaires, contre 11 % pour les utilisateurs Windows. Ces révélations se sont accompagnées de résultats incroyables. Des statistiques ont montré que les ventes portant sur des montants élevées ont tendance à être 16 % supérieures pour les utilisateurs macOS, par rapport aux utilisateurs Windows.

En plus de ces avantages, Previn a noté qu'au sein d'IMB, sept ingénieurs prennent en charge 200 000 appareils macOS, tandis que 20 ingénieurs sont nécessaires pour 200 000 appareils Windows. Cela représente une augmentation de 186 % des besoins en matière de soutien en ingénierie pour les appareils Windows.

Ces statistiques reflètent peut-être les avantages les moins forts d'Apple, mais elles montrent que les entreprises ont la capacité d'équiper leurs collaborateurs avec des appareils qui améliorent leur productivité et leur satisfaction, diminuent le risque des départs et nécessitent moins d'assistance en général. Ultime avantage : les appareils Apple rapportent plus d'argent à l'entreprise et diminuent les coûts.

Des chiffres pour soutenir les utilisateurs Mac

Pour découvrir les motivations principales encouragea l'adoption des Mac dans les entreprises, Vanson Bourne, entreprise tierce d'étude de marché opérant à l'échelle mondiale, a mené une étude sur les utilisateurs Mac travaillant pour les entreprises qui offrent l'option d'utiliser un Mac, ainsi que sur les raisons qui les poussent à choisir et utiliser un Mac au travail. Voici un résumé des résultats de cette étude :

  • 97 % déclarent que le Mac augmente leur productivité
  • 95 % déclarent que le Mac améliore leur créativité
  • 94 % déclarent que le Mac renforce leur autonomie
  • 79 % déclarent qu'ils ne pourraient pas travailler aussi efficacement sans Mac
  • 70 % déclarent avoir rencontré au maximum deux problèmes sur leur Mac au cours des 12 derniers mois (ce qui entraîne une réduction des tickets d'assistance informatique)

Lorsque les utilisateurs sont plus satisfaits et productifs, c'est toute l'organisation qui en profite.

Téléchargez le rapport pour en apprendre plus.

Revenons à présent à notre sujet : si le coût initial des appareils Apple est plus élevé, comment le coût total de propriété peut-il être inférieur ? Examinons les résultats de l'étude réalisée par IBM.

Services de base

Au sein d'un réseau d'entreprise, chaque ordinateur doit bénéficier d'un ensemble de services de base. L'alimentation et internet en particulier doivent être disponibles. Ce coût est foncièrement le même pour les deux plateformes. La plupart des organisations relient un ordinateur à leur répertoire, le plus souvent Microsoft Active Directory. Le coût d'un Client Access License (CAL) pour Active Directory, est le même pour les Mac et pour les PC. Les Mac peuvent facilement être reliés à des services de répertoire, tels que Active Directory, et peuvent utiliser les identifiants de répertoire pour se connecter et connecter les lecteurs réseau.

Au-delà de l'alimentation et d'une licence pour votre service de répertoire, vous aurez également besoin de licences pour d'autres services nécessaires aux missions de vos utilisateurs. Il s'agit souvent d'un compte e-mail, éventuellement d'un espace de stockage cloud, d'un accès à un service de chat, d'un système de gestion des notes de frais, d'outils de collaboration, etc. La majorité de ces services sont aujourd'hui disponibles sur le cloud et nécessitent uniquement un accès à un navigateur web à jour. Étant donné qu'ils sont basés sur le cloud, ils fonctionnement de la même manière sur les Mac et sur les PC et les fournisseurs appliquent les mêmes tarifs, quelle que soit la plateforme.

Les utilisateurs ont ensuite besoin d'accéder à des logiciels. Les Mac sont fournis prêts à l'emploi avec la plupart des applications nécessaires : navigateur Web Safari, Mail, Calendrier, Contacts avec prise en charge Exchange et des apps de productivité comme Keynote, Pages et Numbers. Cependant, tout le monde n'est pas forcément à l'aise avec les apps intégrées Apple. C'est pour cette raison que beaucoup d'entreprises choisissent de déployer Microsoft Office, qui peut fonctionner en natif sur macOS. Depuis l'arrivée d'Office 365 il y a quelques années, Microsoft a standardisé le coût d'Office sur toutes les plateformes.

Enfin, en plus des logiciels nécessaires à tous les utilisateurs, les organisations doivent envisager des points de distribution pour déployer les logiciels auprès de leurs utilisateurs Les points de distribution peuvent prendre la forme d'un espace de stockage cloud, ou de serveurs locaux exécutant un système standard de partage de fichiers. Le prix est le même pour les Mac et les PC.

Matériel

Les Mac coûtent généralement plus cher que les PC. Les ordinateurs portables MacBook d'Apple sont commercialisés à partir de 999 $, avec un tarif progressif en fonction des besoins. La stratégie Apple pour les Mac a toujours été de fabriquer des ordinateurs dotés de caractéristiques haut de gamme, conçus pour durer. Les PC quant à eux, sont disponibles dans des gammes de prix très variées car les fournisseurs proposent des caractéristiques bas de gamme pour les consommateurs plus attentifs aux prix. C'est pour cette raison que certains PC peuvent coûter deux fois moins cher qu'un Mac.

On peut être tenté d'arrêter là la discussion et de conclure sur « notre entreprise ne peut pas se permettre d'acheter des Mac ». Néanmoins, une étude plus approfondie de tous les logiciels de base requis pour la sécurité et les déploiements prouve que cette augmentation du coût des Mac n'est qu'un mirage.

Logiciels essentiels

Tous les Mac comprennent une version gratuite de macOS. Apple ne crée qu'une seule version de son système d'exploitation. Ainsi il n'y a pas de différence entre les fonctionnalités et les utilisateurs profitent d'une expérience cohérente. macOS peut être relié à un domaine (y compris Active Directory), est fourni avec le chiffrement complet de disque (appelé FileVault) et protège contre les programmes malveillants (grâce à XProtect) dès que l'appareil est allumé, sans avoir besoin d'un autre logiciel.

À l'inverse, avec Windows 10, les entreprises doivent ajouter ces fonctionnalités ou acheter la version « Pro ». Parfois il est même nécessaire de faire les deux. Microsoft vend Windows 10 Pro à 199 $. La version Pro est nécessaire pour relier un PC à votre domaine et pour bénéficier du chiffrement complet de disque (appelé BitLocker). En outre, la plupart des entreprises installent des logiciels antivirus supplémentaires afin de se protéger contre les programmes malveillants et les virus que subissent les PC depuis longtemps.

Enfin, les entreprises ont besoin d'une méthode de déploiement des ordinateurs auprès des nouveaux employés. Tout comme le chiffrement et la protection contre les programmes malveillants, Apple offre une solution intégrée à macOS : Apple Business Manager. Ce programme permet aux organisations de commander des Mac (et des appareils iOS/iPadOS) et de les signaler comme propriété d'une entreprise. Lors du premier démarrage d'un appareil, le numéro de série est vérifié auprès des bases de données Apple et l'inscription de l'appareil d'entreprise est effectuée. À partir de là, le système de gestion peut charger des applications et paramètres supplémentaires. Par rapport au système d'imagerie, ceci représente un important gain de temps et d'argent.

Gestion

Dans un environnement d'entreprise, un système de gestion est essentiel pour les PC comme pour les Mac. Un système de gestion permet aux départements informatiques de déployer de nouveaux appareils, de configurer les paramètres à distance, de déployer et de mettre à jour les logiciels, de réunir un stock important de données et d'assurer la sécurité. Pour la gestion de Windows, Microsoft propose System Center Configuration Manager (SCCM). Il s'agit de l'outil de gestion de Windows le plus populaire. De plus, Microsoft offre également Intune. Cet outil étend les capacités de SSCM en y ajoutant la gestion des appareils mobiles (MDM). La plupart des organisations achètent les deux outils auprès de Microsoft pour la gestion complète de leurs appareils Windows.

Une fois encore, c'est différent chez Apple. Apple crée une structure de gestion (appelée MDM) dans ses systèmes d'exploitation. Fournisseur exclusif pour Apple Enterprise Management, Jamf — est en mesure de tirer parti de cette structure et des logiciels supplémentaires installés pour gérer les Mac à distance. Jamf offre une assistance immédiate, même pour les nouvelles versions de macOS. Les entreprises peuvent profiter des programmes de déploiement Apple et des outils de sécurité pour bénéficier d'un écosystème complet de capacités de gestion pour Mac. Elles peuvent même utiliser Jamf Self Service pour créer un catalogue d'applications personnalisé et permettre aux utilisateurs d'installer des apps et des paramètres approuvés par le département informatique. Les utilisateurs sont avertis lorsque de nouveaux outils et de nouveaux contenus sont disponibles, ce qui leur permet d'être les plus productifs possible.

Assistance

Le modèle de coût total de propriété prouve que les Mac sont moins coûteux. En plus des services de base, du matériel, des logiciels et des outils de gestion, vous aurez également besoin d'offrir une assistance à vos utilisateurs. Le personnel d'assistance et les ressources du centre d'assistance varieront selon les demandes de l'entreprise. Il est reconnu depuis longtemps que les utilisateurs Mac ont besoin de moins d'assistance que leurs homologues PC.

IMB, qui a déployé près de 200 000 Mac, a récemment fourni des données concrètes pour prouver cette allégation. IBM a rapporté que les utilisateurs de PC génèrent deux fois plus d'appels à l'assistance que les utilisateurs Mac. En outre, sur les tickets ouverts par des utilisateurs Mac, seulement 5 % nécessitent une intervention en personne. Les PC de leur côté, peuvent se targuer de 27 % de tickets nécessitant une intervention du service informatique. De plus, dans le service informatique IBM, le nombre de personnes chargées de la gestion des Mac est infime par rapport au nombre d'employés chargés de la gestion de Windows. Alors que ces chiffres concernent les déploiements de Mac à grande échelle en entreprise, la tendance s'applique également aux plus petites organisations qui déploient des Mac dans leur environnement.

Résumons ces découvertes étonnantes

Bien que le matériel Mac seul soit plus cher que les PC, davantage de facteurs sont à prendre en compte lors du déploiement des Mac. La plupart des services de base étant aujourd'hui disponibles sur le cloud et devenant multi-plateformes, le coût est essentiellement le même entre les Mac et les PC.

Toute organisation souhaitant sérieusement gérer et sécuriser son environnement Windows devra acheter des logiciels et des outils en sus des PC. Au contraire, chez les Mac, ces fonctionnalités sont intégrées directement au système d'exploitation. Enfin, lorsque vous ajoutez le prix des outils de gestion et d'assistance, la différence en termes de coût total de propriété peut potentiellement devenir conséquente pour une entreprise. De fait, IBM a découvert que le montant des économies réalisées par Mac déployé par rapport aux PC se situait entre 273 $ et 543 $.

Comme vous pouvez le constater, le débat s'achève lorsque l'on arrive au véritable coût des ordinateurs dans votre environnement.

Si vous êtes prêt à envisager sérieusement de passer aux Mac et à économiser des centaines de dollars au passage, contactez-nous. Si vous êtes encore hésitant, informez-vous sur les avantages des Mac, découvrez pourquoi les employés leur accordent plus de valeur que jamais et pourquoi les entreprises devraient en faire autant.

Faites des économies avec Jamf et Apple

Photo of Jonathan Locast
Jonathan Locast
Jamf
A Jamf and Apple expert writing in SMB and Enterprise spaces for every aspect of the Jamf portfolio.
S'abonner au blog

Recevez directement dans votre boîte mail les tendances du marché informatique, les mises à jour Apple et les actualités Jamf.

Pour en savoir plus sur la manière dont nous collectons, utilisons, partageons, transférons et protégeant vos informations personnelles, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.