Passer au contenu principal

Les 4 prévisions technologiques 2019 de Dean Hager, PDG de Jamf

2018 fut une année qui a vu la valeur marchande d’Apple atteindre les 1 000 milliards de dollars, le basculement du géant du logiciel d'entreprise SAP vers les technologies Apple et l'expérience client complètement redéfini par la technologie.

Mais jusqu’où ira le secteur technologique en 2019 ?

Bien qu’il soit toujours risqué de jouer au jeu de devinettes, voici à mon avis, quatre directions que l’industrie de la technologie devrait prendre et pourquoi.

1. 2019 sera la plus grande migration de Windows à Mac de l'histoire.

Les utilisateurs de Windows sont sur le point d’opérer une migration massive vers Apple, car la prise en charge de Windows 7, le système d'exploitation mis en vente il y a près de dix ans, prend fin le 14 janvier 2020. 2 choix s’offrent aux 7 millions d'utilisateurs :

  • Migrer vers Windows 10, publié le 29 juillet 2015
  • Suivre la tendance croissante des utilisateurs en entreprise et passer sur Mac

Comme cela a été amplement documenté, la demande pour Mac est forte - Microsoft le sait. C'est pourquoi un partenariat stratégique a été conclu avec Jamf afin de répondre au nombre croissant de demandes Apple et aider à mieux protéger les utilisateurs, les données et les Mac essayant d'accéder à Office 365. C’est une nouvelle ère chez Microsoft qui se concentre moins sur le matériel et plus sur le développement de services cloud permettant une meilleure productivité et sécurité.

Alors que les entreprises croient de plus en plus en l’intérêt d’offrir Mac comme choix technologique professionnel et que les utilisateurs continuent à imposer les appareils avec lesquels ils veulent travailler, toutes les lumières sont au vert pour Mac en entreprise.

2. Google étend sa position dans le marché de la gestion des appareils.

En dépit de ce que les analystes peuvent dire, la gestion unifiée des terminaux (UEM) cède la place à la gestion par écosystèmes. Trois grands acteurs de l'industrie ont adopté ce modèle réclamé par les clients et le marché :

  • Jamf pour la gestion de l'écosystème Apple
  • Microsoft pour la gestion de l'écosystème Office 365 et Azure
  • VMware pour la gestion virtuelle (stockage, serveurs, réseaux)

En 2019, un quatrième fournisseur apparaîtra dans l'écosystème : Google. Au cours des dernières années, Google est devenu un acteur important dans la gestion des appareils, particulièrement dans le domaine de l’éducation. En 2019 ils ajouteront davantage de fonctionnalités de gestion pour Chrome OS et Android, mais aussi pour les appareils d’autres marques. Cela leur permettra de fournir une expérience utilisateur et informatique plus globale sur tous leurs appareils.

Contrairement à ces trois acteurs qui offrent leur propre service d’authentification des utilisateurs, Jamf fournit l’expérience d’Apple en intégrant les fournisseurs leaders du marché.

3. Tous les principaux fournisseurs de gestion de périphériques offriront un accès conditionnel.

La sécurité concerne deux choses :

  • Identifier et valider l'utilisateur
  • Identifier et valider le périphérique utilisé par l'utilisateur

Il ne s’agit plus du réseau ou du pare-feu. Le travail a changé et les utilisateurs ont changé. Les gens doivent avoir accès aux données 24 heures sur 24 et partout dans le monde. Pour qu'ils puissent le faire de la manière la plus sécurisée possible, l'accès conditionnel est essentiel.

L'accès conditionnel est un ensemble de stratégies et de configurations qui contrôlent quels périphériques / utilisateurs ont accès à quels services et données. L’intégration d’accès conditionnel Jamf et Microsoft garantit que seuls les utilisateurs de confiance sur des périphériques Mac sécurisés accèdent à des applications sécurisées connectées à Microsoft Azure Active Directory, y compris Office 365.

Je prévois que les autres principaux fournisseurs de services de gestion, VMware et Google, prendront conscience de l’importance de l’accès conditionnel et chercheront à en tirer parti au sein de leurs écosystèmes avec une approche propre à chacun.

4. (à plus long terme) Apple Watch et HomePod reçoivent des fonctionnalités de gestion.

Bien que je ne sois pas prêt à prédire la stratégie d’Apple autour de l’Apple Watch et de HomePod pour 2019, je suis prêt à dire que si Apple veut que l’entreprise exploite ces outils en masse, une gestion est nécessaire.

Je prévois que ces appareils suivront le même chemin que l’Apple TV. Avec la sortie de tvOS 12, Apple a fait d’Apple TV une option viable pour les entreprises et les écoles. Les applications Apple TV peuvent maintenant être développées, gérées et déployés vers des appareils. L’Apple TV elle-même peut être gérée et le processus de configuration est aussi simple que si l'utilisateur la branchait et la lançait.

Je prévois que Apple Watch et HomePod seront les prochains sur le spectre de la gestion Apple. Si les hôpitaux souhaitent déployer des Apple Watch auprès des infirmières, des médecins et des patients (et ils devraient le faire) pour conserver une ligne sécurisée et ouverte d'informations sur les soins de santé, une gestion est nécessaire. Une gestion est requise pour s’assurer que les paramètres et les notifications ne sont pas désactivés sur l’Apple Watch d’une infirmière, d’un médecin ou d’un patient. Si des écoles ou des entreprises souhaitent déployer massivement HomePod dans des salles de classe ou de réunion, une gestion est également requise.

Une nouvelle ère de technologie et de gestion des périphériques est à notre porte, et chez Jamf, nous sommes prêts à vous accompagner au cours de ces transformations.